Publié par : eliottmourier | 19 septembre 2013

Soutenance de Thèse de doctorat

Chers amis bloggers,

 
J’ai le plaisir de vous convier à la soutenance de ma thèse de doctorat en science politique intitulée :
 
« Les Partenariats Public-Religieux.
Action sociale religieuse et reconfiguration du rapport entre Etat et Eglises dans le Brésil du XXIe siècle »
 
Sous la co-direction de M. Georges Couffignal et de M. Olivier Compagnon
 
 
Devant un jury composé de : 
– M. Jean-Pierre Bastian, professeur à l’Université de Strasbourg
– M. Olivier Compagnon, professeur à l’Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3
– M. Georges Couffignal, professeur à l’Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3
– Mme. Camille Froidevaux-Metterie, professeur à l’Université de Reims Champagne-Ardenne
– M. Yves Surel, professeur à l’Université Panthéon-Assas Paris 2
 
 
La soutenance aura lieu le lundi 23 septembre à 14h30, à l’Université Sorbonne Nouvelle, au 17 rue de la Sorbonne, Paris 5ème, Salle Bourjac. Elle sera suivie d’un pot à l’Institut des Hautes Etudes de l’Amérique latine, 28 rue Saint-Guillaume, Paris 7ème, Salle A (rdc). Merci d’indiquer votre présence par retour de courriel.
 
 
Résumé de la thèse
 

Ce travail prétend contribuer à une meilleure compréhension des mutations contemporaines du rapport entre politique et religion dans la modernité, à travers le prisme de l’action sociale entreprise par les acteurs religieux et sa croissante prise en compte par les États avec la mise en œuvre de « partenariats public-religieux ». À l’heure où la crise des États-providence impose à ces derniers de repenser leurs modèles et leur pratique du social, les entités religieuses, toujours plus diverses et engagées, non seulement dans l’objectif du salut des âmes, mais également dans leur bien-être et leur sécurité physique et matérielle, offrent une alternative crédible à des États de plus en plus « superviseurs » et non plus « fournisseurs » de biens et services sociaux. Le Brésil contemporain, qui retiendra ici notre attention, où la souplesse de la séparation entre l’État et les Églises permet l’instauration d’une véritable collaboration de type « gagnant-gagnant », voit aujourd’hui l’émergence et la multiplication du recours à ces « partenariats public-religieux » dont ce travail proposera une définition et une typologie. Des formes de coopération entre un État et des entités religieuses catholiques certes, mais de plus en plus évangéliques, spirites-kardécistes, mormones, chamanistes ou encore afro-brésiliennes, qui offrent un prisme d’analyse original des transformations de l’action publique de l’État et des évolutions du champ religieux aujourd’hui à l’œuvre. Plus encore, les « partenariats public-religieux » reflètent de manière symptomatique la reconfiguration des relations entre les sphères politique et religieuse et, de façon plus générale, du rapport entre modernité et religion à l’ère globale, dont ce travail, centré sur le Brésil mais empreint de comparatisme, cherchera à rendre compte.

Mots clés : Politique et Religion, Action Sociale Religieuse, Transformations de l’Action Publique, Partenariat Public-Religieux, Brésil, Laïcités

 
Abstract : 
 
Public-Religious Partnerships.
Religious Social Welfare and the Reshaping of the Relationship between State and Churches in Brazil in the XXIst Century.
The present work purports to contribute to a better understanding of the contemporaneous changes of the relationship between Politics and Religion, through the lenses of the growing social action undertaken by religious actors and the increasing account Governments are taking of it via the establishment of “public-religious partnerships”. At a time when the crisis of welfare states requires of them to rethink their models and social practices, the religious entities, more and more diverse and committed, not only to the salvation of souls, but also to their material and physical welfare and security, offer a credible alternative to Governments which have become more
“supervisors” rather than “providers” of social goods and services.
The Brazilian case – which will here command our attention –, where the “flexible separation” between State and Churches allows the instauration of successful win-win collaborations, witnesses the emergence and the proliferation of those “public-religious partnerships” that this work will attempt to define and typologize. These forms of collaborations between the State and the historical Catholic entities of course, but also increasingly with Evangelical, Spirit-Kardecist, Mormon or even Afro-Brazilian actors, offer a relevant framework of interpretation for the transformations of the State and the public action, and also of the evolutions of the religious sphere. Thus, the “public-religious partnerships” reflect in a symptomatic way the actual reshaping of the spheres and the relationship between Modernity and
Religion in the global era, which the present study will attempt to portray.
Key Words : Politics and Religion, Welfare and Religion, Public Policies Transformations, Public-Religious Patnerships, Brazil, Secularization
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :